SAV : +33 3 45 83 90 27

MON 1ER JUS : MODE D’EMPLOI

Elodie Grandjean,
Naturopathe

Tout savoir sur les jus.
Pourquoi, comment et avec quoi se « mettre aux jus » de fruits et légumes ?

  1. Qu’est-ce qu’un jus ?
  2. Quel matériel utiliser pour faire mon jus ?
  3. Comment choisir et préparer mes fruits et légumes ?
  4. Comment conserver mon jus ?
  5. Quel est le meilleur moment pour consommer mon jus ?
  6. Une cure de jus, bonne ou mauvaise idée ?
  7. Peut-on utiliser les résidus de pulpe récupérés après extraction ?
  8. Tester les jus avant de se lancer !

1- Qu’est-ce qu’un jus ?

Le jus est une boisson, un liquide extrait par un procédé mécanique permettant à un aliment végétal d’être dépossédé en partie voire totalement de ses fibres.

Il est possible de réaliser des jus avec des légumes, des fruits, des herbes ou des oléagineux, et dans ce cas on l’appellera alors lait végétal.

Atouts nutritionnels, confort digestif et zéro gaspi… Sans les fibres, le jus devient un concentré de vitamines, minéraux, enzymes et antioxydants rapidement disponibles. Facilement absorbé il favorise ainsi grandement la digestion allant même jusqu’à soulager certains maux digestifs. Les aliments, notamment les légumes, même les moins appréciés sont consommés avec gourmandise tant les multiples combinaisons sont surprenantes et goûteuses. Les jus sont aussi l’occasion de passer les fruits et légumes défraîchis restés dans un coin du frigo.

2- Quel matériel utiliser pour faire mon jus ?

Le jus est obtenu grâce à un extracteur, vertical ou horizontal, mais lequel choisir ?

L’extracteur vertical a l’avantage de ne pas prendre trop de place dans la cuisine. Il est doté d’une vis sans fin montée sur un bloc moteur, de préférence à induction. Selon les modèles, il possède différents types de filtres permettant de jouer sur la texture de votre boisson. Il permet, certes, de faire des jus et des laits mais aussi des sorbets ! Grâce à sa cuve à glace spéciale, vous épaterez vos invités et régalerez vos bambins en réalisant un dessert « minute » avec les fruits du jardin que vous aurez préalablement surgelés. Attention cet accessoire est une option disponible seulement avec certains modèles.

L’extracteur horizontal, plus encombrant, est un bon outil pour des jus d’herbes ou de légumes fibreux uniquement mais a beaucoup moins de rendement pour les jus de fruits et légumes « mixtes ».

Certains diront « moi j’ai une centrifugeuse, c’est pareil ! » … pas du tout !

La centrifugeuse utilise la force centrifuge par rotation pour projeter les aliments contre un tamis. Autant dire qu’elle pulvérise tout, y compris les nutriments. Sa vitesse de rotation est très élevée (entre 2000 et 10000 tours/minute), entrainant une surchauffe des ingrédients et ôtant ainsi toute chance de survie au moindre élément bienfaiteur. Toutefois, faute de mieux la centrifugeuse permet de se faire plaisir et de consommer des jus variés, mais ne comptez pas en tirer un quelconque bénéfice bien-être et santé.

L’extracteur est clairement plus délicat. Sa vis presseuse tourne lentement, très lentement (entre 30 et 60 tours/minute) pour écraser les fruits et légumes contre un tamis. Plus l’extracteur tournera lentement moins il chauffera les aliments et plus il respectera leurs qualités nutritionnelles. Les matières sèches récupérées sont un bon indicateur, moins elles sont humides plus votre appareil est efficace. Astuce : utilisez la pulpe de carotte comme baromètre de performance. Elle doit être bien sèche à sa sortie après extraction ! Donc, vous l’aurez compris, si vous souhaitez investir dans un extracteur, vous devez avant tout observer sa puissance, sa vitesse de rotation, la qualité de ses matériaux, ses accessoires et sa garantie. Un SAV disponible et accessible est vraiment un plus. Lorsqu’une pièce « casse », parce que oui cela arrive quand on est trop pressé ou si on ne suit pas correctement les consignes d’utilisation, avoir un service réactif est un point à ne pas négliger, surtout si on est accro à son petit jus du jour 😉.

3- Comment choisir et préparer mes fruits et légumes ?

Vous les prendrez évidemment crus et frais. De culture BIO oui mais pas n’importe laquelle et à n’importe quel prix. Souvent le BIO n’est qu’un label commercial, vous trouverez tout aussi bien des fruits et légumes de qualité dans votre jardin ou les fermes du coin pratiquant la culture raisonnée. Nos producteurs locaux ont des trésors à nous offrir. Opter pour le local, de saison et raisonné c’est bon pour nous et pour la planète. Rien n’empêche d’ajouter de temps en temps quelques produits exotiques, mais avec modération, pensez empreinte carbone et consommez éthique !

Quoi qu’il en soit, les aliments devront toujours être trempés dans le bicarbonate alimentaire une dizaine de minutes et brossés afin de conserver la peau très riche en nutriments. Même le BIO doit être lavé car au-delà des pesticides, il y a tous les parasites, bactéries et autres saletés venant du sol, du mode de transport et de conservation. Les étalages ne sont pas des plus sains, c’est pourquoi le panier fermier est un accessoire très tendance, surtout en ce moment ! Si vous n’avez pas de bicarbonate, le vinaigre blanc ou le jus de citron peuvent faire l’affaire mais risquent de laisser un léger arrière-gout.

4- Comment conserver mon jus ?

Les fruits et légumes crus s’oxydent rapidement et perdent ainsi leurs bénéfices. C’est pourquoi il est recommandé de boire son jus dans les 15 min après extraction. Si vous souhaitez le préparer en avance, il vous suffira de remplir une bouteille opaque à ras pour laisser le moins d’oxygène possible et y ajouter un filet de citron. Votre jus devra être tout de même consommé dans les 12 à 24h maximum. Plus vous attendrez plus il perdra ses qualités nutritives. Les gourdes sous vide sont un excellent moyen de préserver votre jus de l’oxydation ce qui permettra de conserver sa couleur, sa saveur et ses bienfaits.

5- Quel est le meilleur moment pour consommer mon jus ?

Les jus peuvent être consommés à toute heure. Toutefois, le moment pourra varier selon la teneur en sucre. Si le jus est à base de fruits, je vous suggère de le consommer plutôt à l’heure du goûter. S’il n’y a que des légumes, faites-vous plaisir quand vous voulez et idéalement en début de repas. Débuter votre repas par un jus vous permettra de stimuler vos fonctions digestives et de réduire vos portions, la sensation de satiété se faisant sentir plus tôt.

6- Une cure de jus, bonne ou mauvaise idée ?

Consommez les jus au gré de vos envies et besoins mais attention je ne vous conseille pas de vous lancer dans une cure de jus prolongée, et encore moins dans un jeûne hydrique ou intermittent à base de jus, comme ça, sans préparation ni accompagnement. Les jus sont extrêmement bénéfiques à la santé, mais comme toujours les excès et les erreurs peuvent s’avérer délétères.

Par ailleurs, il est important de ne pas écarter toutes les fibres de notre alimentation. La bonne santé de notre côlon en dépend. En plus de le rendre paresseux, l’absence de fibres détériore son environnement, son microbiote et ses muqueuses ce qui empêche notre gros intestin d’accomplir ses missions correctement et peut provoquer un déséquilibre voire des troubles importants. Les jus ne se substituent pas à un repas équilibré. La cure peut être indiquée par un naturopathe ou un spécialiste dans un cas précis avec un protocole personnalisé. Les jus seuls ne guérissent pas, ils font du bien au corps et favorisent le bon fonctionnement de nos fonctions vitales tout en se faisant plaisir. Ils sont un allié précieux pour nous accompagner sur le chemin du bien-être.

7- Peut-on utiliser les résidus de pulpe récupérés après extraction ?

Oui ! il est possible de cuisiner les matières sèches à la main ou avec un blender, en galette, purée, cake, taboulé, pâtisserie …

Il existe des ouvrages qui vous aideront en ce sens. Rien ne se perd tout se transforme !

Si l’option popote ne vous emballe pas et que vous avez un compost, je vous invite « rendre à César ce qui est à César ». La nature vous dira merci ! Par ailleurs, si vous avez des poules sachez qu’elles en raffolent 😉

8- Tester les jus avant de se lancer !

Retrouvez chaque semaine sur le blog de CARBEL des recettes simples, économiques et délicieuses, testées par l’équipe. Les grands comme les petits donnent leur avis !

Il existe un peu partout en France des naturopathes qui organisent des ateliers autour des jus. Une façon sympathique et conviviale de découvrir les jus avant de se lancer et d’avoir des conseils avisés.

Votre boutique CARBEL à Dijon vous proposera ses propres ateliers à la rentrée de septembre 2020. Si vous êtes intéressé, n’hésitez pas contacter le secrétariat par mail ou téléphone.

Pensez-y… c’est l’occasion de se réserver un moment gourmand et haut en couleur !

Alors, prêt pour votre 1er jus ?