Pourquoi cuisiner à basse température ?

La qualité ou densité nutritionnelle des aliments est définie par leur teneur en nutriments : vitamines, minéraux, oligo-éléments, etc. Quelle que soit cette densité nutritionnelle, elle est altérée par la cuisson. Avec ce mode de cuisson basse température que fournit les appareils Ad Vitam Aeternam, le goût, la couleur, le moelleux et le volume des aliments demeurent intacts. Les pertes en micronutriments (vitamines et minéraux) sont infimes, pour ne pas dire inexistantes. Et, bien entendu, on évite la formation de substances cancérogènes.

Les conséquences d’une cuisson forte température

Les aliments surchauffé sont moins nutritifs car ils ont perdu leurs vitamines. Les minéraux et oligo-éléments deviennent non assimilables et entraînent un surcroît de travail d’élimination pour le foie et les reins. De plus, les hautes températures et les cuissons prolongées peuvent libérer des substances toxiques et cancérigènes.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Série chef Ad Vitam Eternam”

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires. Votre Email ne sera pas publiée